Publié par Un commentaire

Pourquoi autant d’eau dans les cosmétiques ?

Rose dans falcon d'eau

Question aux marques : pourquoi mettre de l’eau dans les cosmétiques? Est-ce qu’un produit bio en contient? Zoom sur les codes à connaître pour y voir plus clair…

Différences entre cosmétiques conventionnels et bio?

Les cosmétiques conventionnelles sont:

  • des formules utilisant des ingrédients naturels, chimiques et synthétiques, sans limite de dosage ou de pourcentage.
  • des produits mis sur le marché, avec un seul test, nommé le « challenge test » qui assure que le produit résiste à des germes que l’on lui injecte.
  • les formules ne sont jamais « jugées », simplement signalées à la DGCCRF dans un dossier confidentiel nommé D.I.P, accompagnés une déclaration en ligne aux centres anti-poisons.
  • non-soumis à un pourcentage d’ingrédients naturels ou de limitation d’ingrédients chimiques ou synthétiques imposés.
  • non-soumis à d’éventuels contrôles réguliers de l’entreprise qui fabrique ou met sur le marché.

Les cosmétiques dits « Bio » sont tout d’abord : 

  • certifiés biologiques par un organisme indépendant, qui sont : ECOCERT, NATURE & PROGRES ou COSMEBIO (en France).
  • des formules respectant un référentiel officiel, tels que : Cosmos Organic (Eu Europe)
  • des produits conçus avec un minimum de 95% des ingrédients naturels et issus de végétaux, avec de réels résultats pour la peau.
  • des formules avec des ingrédients chimiques ou controversés interdits et une liste verte d’ingrédients synthétiques autorisés.
  • les formules et chaque ingrédient sont envoyés, avant la mise sur le marché, à l’organisme certificateur pour vérification des pourcentages bio & naturels.
  • des ingrédients qui font l’objet, chaque année, de vérification du certificat biologique du producteur.
  • des contrôles par l’organisme certificateur sont réalisés chaque année au siège de l’entreprise.

Les formules qui contiennent de l’eau

En cosmétique, le produit phare c’est l’émulsion !

Une émulsion est le nom laborantin donné à une texture crème ou lait. Par définition, une émulsion est la fusion homogène de deux liquides non miscibles dont le mélange est rendu possible grâce à un troisième ingrédient (Eau dans Huile, ou Huile dans Eau).

En cosmétique, l’émulsion permet en théorie d’hydrater la peau avec l’eau (phase aqueuse) c’est à dire de reproduire la sueur (eau naturellement sécrétée), et permet également de la nourrir avec l’huile (phase huileuse) et de reproduire ainsi le sébum (gras naturellement sécrété) afin de protéger la peau en lui apportant les actifs nécessaires.

Cependant, qu’il s’agisse de formules certifiées bio ou conventionnelles, leur teneur en eau est au minimum de 80% pour les cosmétiques bio (car exigence de 20% d’ingrédients bio) et est sans limites pour la cosmétique conventionnelle, approchant pour certaines grandes marques les 95% d’eau, avec son lot d’additifs épaississants ne permettant pas grâce à la texture de remarquer la haute teneur en eau du produit.

Le problème avec l’Eau? L’eau au contact de la peau : s’évapore et ne pénètre pas assez pour atteindre le derme. Et en s’évaporant, elle assèche l’épiderme… ces formules avec « base d’eau » ne sont pas des formules hydratantes qui apportent de l’hydratation.

Et il y a « huile » (végétales) et « huile » (pétrochimiques)

Mais dans un crème, il y a également une phase huileuse : l’huile c’est la nourriture de la peau. Les produits non-bio emploient dans leurs phases huileuses : des huiles pétrochimiques, des silicones et autres additifs reconnus nocifs pour la peau. Par contre, les ingrédients contenus dans les crèmes bio sont strictement d’origine naturelle et/ou végétale.

LETIKA comparatif formules bio et conventionnelles

Qu’est-ce qu’une formule « oléo »?

Le mot « oléo » signifie « huile ». Il qualifie un produit ne contenant que la phase huileuse (des huiles végétales, des beurres ou des macérâts huileux). Une formule « oléo » est donc un soin huileux sous forme liquide (huile) ou solide (baume) qui nourrit la peau, retient son hydratation naturelle, mais ce n’est pas un produit hydratant.

Faut-il préférer plusieurs extraits de plantes ou une plante unique ?

Parmi la variété de produits bio, beaucoup de marques font le choix d’inclure et de privilégier une plante unique dans leurs compositions. Ce choix, motivé par des raisons marketings ou financières, demeure évidemment préférable aux composants des produits non-bios. Toutefois, il n’exploite pas l’efficacité d’une synergie de plantes dans leur plein potentiel.

L’épiderme a en effet des besoins distincts que seule la multiplicité de plantes de qualité peut combler.

Où acheter des cosmétiques de qualité ?

Le magasin bio reste le lieu idéal pour des marques de cosmétiques émergentes qui souhaitent allier leur éthique au discours des enseignes. Ce réseau garantit au consommateur, une sélection de produits sains pour l’Homme et pour l’environnement. En effet, certains magasins bio sélectionnent très méticuleusement les produits allant jusqu’à ajouter leurs propres critères afin de creuser la différence entre les réseaux de distribution des cosmétiques (“made in France”, “pas de transport aérien”, “% bio élevé” etc…)

Mais d’autres réseaux souhaitent aussi intégrer ces valeurs, les institut de beauté prennent depuis quelques année le parti pris du bio, certaines pharmacies également…

Comment reconnaitre les bons produits bio des autres ?

Grâce au codage INCI, liste des ingrédients inscrit sur l’emballage du produit et traduit par des sites comme la vérité sur les cosmétiques ainsi que les nouvelles applications (Yuka, Inci beauty, Quelcosmetic, etc), les consommateurs apprennent à lire les étiquettes. Ils peuvent plus facilement faire la différence entre les formulations et vérifier eux-mêmes leur naturalité.

En conclusion

Il est préférable d’utiliser des cosmétiques non nocifs pour votre peau et qui ont été vérifiés par des labels professionnels comme : Ecocert qui garantissent la naturalité des ingrédients et les bonnes pratiques de l’entreprise qui fabrique.

Sources : Site internet la verité sur les cosmétiques, site internet ECOCERT

Une réflexion au sujet de « Pourquoi autant d’eau dans les cosmétiques ? »

  1. Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *